PUBLICATION RESEAUX FABRIZIO-page-001.jp
PUBLICATION RESEAUX SERGIO-page-001.jpg

 

« Le théâtre a charge de représenter les mouvements de l'âme, de l'esprit, du monde, de
l'histoire.»
Arianne Mnouchkine


« Le théâtre doit être bonheur, en nous aidant à comprendre mieux et nous-même et notre
temps. Nous avons besoin de mieux connaître le monde que nous habitons pour mieux le
transformer. Le théâtre est une forme de connaissance. Il doit être aussi un moyen de
transformer la société. Le théâtre peut nous aider à construire notre avenir au lieu de
simplement l'attendre. »
Augusto Boal

 

Dans le contexte social, économique et politique actuel, il est indispensable de mettre en œuvre tous les moyens possibles pour permettre à chacun d'exister, de s'exprimer, de trouver une place dans une société divisée, clivée par les communautarismes et gangrenée par les radicalismes politiques ou religieux. Le théâtre action est l'un de ces moyens.


L'un des berceaux des radicalismes se situe dans les couches sociales les plus démunies, là où notre jeunesse est la plus résignée, avec ses illusions elle a perdu l'espoir d'avoir une vie correcte. Cet état d'esprit ouvre très facilement les portes à la colère et à la rancune pour donner a nos enfants, de plus en plus jeunes, une vision très manichéenne de la société.


Le théâtre action est l'une des clés qui peut créer le doute dans cette vision et ouvrir les jeunes et les moins jeunes à la culture qui n'est plus, au 21e siècle, cette chimère réservée à une élite. Non le théâtre n'est pas un lieu d'expression où seuls les plus doués de notre société ont le droit de citer, non le théâtre n'est pas un moyen incompréhensible de scander des énigmes encore moins évidentes à élucider. Le théâtre doit retrouver sa place dans les classes les plus populaires de notre société,
non pas en abreuvant les spectateurs potentiels d'inepties sans fond et propices à un discours « populiste », mais en permettant justement aux individus, êtres humains issus des ces zones fragiles, de devenir spectateurs et acteurs. Des SPECTACTEURS comme aimait les appeler

Augusto Boal, créateur du Théâtre de l'Opprimé.


Les couches sociales les plus basses ne sont plus les seules touchées par cette oppression, on note qu'à notre époque, chaque classe subit des pressions sociales, politiques ou religieuses, chaque profession, région, opinion est l'objet de communautarismes divers et parfois dangereux, pour l'individu et la société.
 

Par le théâtre nous pouvons faire se rencontrer ces individus, ces professions, ces opinions et ainsi bannir les segmentations.

Fabrizio Leva - Co-fondateur d'Actis
 

Ecrivez-Nous

Abonnez-vous à notre Newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

ACTIS asbl

33, rue du Cimetière

L-1338 LUXEMBOURG

www.actis.lu

actisluxembourg@gmail.com

aurore capucins fb-page-001